Jeudi 14 Décembre

On nous dit : "prends plus de responsabilités"," forme-toi", "tu ne connais pas cette nouvelle machine ou cette nouvelle technique...". Mais comment peut-on s'informer sur notre métier?
Pas toujours si facile, ni le temps, mais comment font-ils?...


Les sources d'information personnelles peuvent être :
- la presse et la télévision : les principaux informateurs car ils sont plus rapides et plus simples. D'ailleurs les salariés sont souvent abonnés (France Agricole, mensuels spécialiséspar filiére, Loiret Agricole et Rural, bulletins ASAVPA...)

- internet : évidemment les principaux utilisateurs sont les moins de 26 ans... mais les plus anciens s'y mettent tout autant! Plus de 70% des internautes salariés agricoles cherchent des informations sur des sujets liés à leur travail : droit au travail, techniques agricoles, les maladiesanimales et végétales, les annonces de matériel agricoles. Toutefois, nombreux sont ceux qui disent avoir du mal à trouver une information ciblée pour les salariés.

- l'entourage : généralement, les salariés agricoles ont contacts avec d'autres salariés agricoles en dehors du cadre de travail (famille, amis, voisins). Les échanges se font sur l'agriculture en général et leur vie profesinnelle en particulier.

- l'engagement : Les salariés déjà engagés dans l'agriculture (ASAVPA, MSA, Chambre d'agriculture, syndicats) trouvent l'engagement un élement principal pour accéder à l'information.


Les sources d'informations dans le travail :
- Les supports d'information : La plupart des salariés ont accés à l'information sur leur lieu de travail (revues, brochures, internet, affiches,...), mais d'autres n'en ont pas accés même s'ils existent...

- les réunions : tous les salariés ne sont pas invités au réunion, d'autres le sont trés occasionnelement,ou réguliérement. Ces réunions portent éssentiellement sur
     - les thèmes techniques (matériel agricole, traitements phytosanitaires),
     - la santé et la sécurité au travail,
     - des réunions d'équipe (pour les grandes entreprises).

- les formations : L'ASAVPA est moteur de formations. Son adhésion y est donc interrésante.
Les salariés ne suivant pas de formations l'expliquent par un manque de temps, un employeur ne proposant pas de formation ou ne voulant pas.



Les  thèmes d'information et les besoins
Les sujets les plus forts sont l'environnement, le droit du travail et les possibilités de formation continue.
Il faudrait cependant améliorer les supports papiers (brochures, revues) et l'information sur internet.
Les réunions et les formations permettent de pouvoir échanger avec des experts ou de faire évoluer leur pratique.

Freins et élements favorables à l'information :
- l'employeur et les sources disponibles sur le lieu de travail,
- l'initiative et la volonté personnelle,
- l'appartenance à des réseaux (ASAVPA, organismes agricoles,...).

L'ASAVPA apporte de nombreux avantages :
- les bulletins,
- les activités ASAVPA sont des sujets d'ouverture et de discussion ,
- l'engagement dans le secteur associatif,
- des formations.