Dimanche 9 Décembre
Avenant aux conventions collectives du Loiret
 
 
Les 10 et 11 janvier 2013, les négociations des grilles de salaires se sont ouvertes pour chacune des conventions collectives du Loiret. (polyculture-élevage, maraîchage, horticulture-pépinière et arboriculture)
 
Il est fort regrettable de constater que les salariés de la production agricole se désintéressent de l’évolution économique et sociale de leur métier.
 
Lors des négociations, il devrait y avoir au moins un salarié actif par convention (3 maxi par organisation), pour débattre des salaires et des droits conventionnels. C’est un droit du travail régi par un accord national du dialogue social en production agricole (A.F.N.C.A.). Ce dernier précise la prise en charge des frais kilométriques (0,42€/km ; 25€/repas et maintien de salaire assuré par l’employeur, qui est remboursé par l’AFNCA). Votre participation à ces négociations n’est pas un motif de licenciement, puisque vous y êtes invité par l’inspection du travail. De plus, il faut bien le reconnaitre, la connaissance du droit favorise un épanouissement personnel. Vos idées apporteront richesse au dialogue social, car une ou deux personnes ne pensent pas à toutes les possibilités, l’avenir se construit en collectif.
 
Aujourd’hui dans le Loiret, nous sommes défendus dans ces conventions, par des bénévoles retraités, mais également par des représentants syndicaux dit ¨permanents¨. Ces derniers ne sont pas toujours issus du milieu agricole.
Je suis actuellement salarié de la production en polyculture élevage et je vous représente uniquement pour cette convention collective.
Cette année 2013, il n’y a qu’en arboriculture que nous n’avons pas eue d’accord de salaire. Les conditions climatiques de 2012 n’ont pas permis les récoltes habituelles dans ce secteur d’activité, induisant une grosse perte de récolte, donc de revenus pour ces exploitants. Les employeurs ont fait preuve de bonne volonté dans leurs propositions, mais insuffisantes pour être acceptées par les représentants des salariés.
 
Pour les autres conventions collectives du Loiret, après maintes suspensions de séances, ce n’est pas sans peine que nous sommes arrivés à des compromis. Les écarts de salaire entre chaque niveau sont maintenus dans les grilles, mais ils peuvent être améliorés lors de futures négociations.
 
Pour prendre connaissance de ces grilles, je vous invite à vous rapprocher de votre syndicat ou adhérer à l’ASAVPA du Loiret, qui les diffusera dans son prochain bulletin « au-delà du sillon » destiné à ses abonnés.
 
Pour participer aux prochaines négociations de votre convention, n’hésitez pas à nous contacter, la connaissance de votre métier sera précieuse et constructive pour l’amélioration des conventions collectives départementales et des avancées sociales dans notre département.
 
                                                                       Samuel Régnier.