Dimanche 9 Décembre
 Prendre soin de son cheval et le maintenir en forme sont deux règles indispensables à respecter. Quelques règles de base sont indispensables à connaître, la logique et les automatismes font le reste ...  
1 : un box impeccable…
 
Vérifiez régulièrement qu’il n’y a pas d’aspérités sur les parois du box, de petits clous ou de planches cassées qui risqueraient de blesser le cheval.
 
Pour la litière (paille ou copeaux), il faudrait y retirer le plus souvent possible les crottins (pour une certaine propreté et l’observation des crottins). Le temps manque souvent, mais il est possible de les mettre dans un coin du box.
 
En tout cas, il est indispensable de « retaper » le box quotidiennement : avec une fourche, il faut aérer la litière et faire remonter sur le côté la paille saine. Il est important que le box soit suffisamment paillé.
La litière doit être confortable et propre.
 
 

2 : Abreuvoir et mangeoire propres !
 
Vérifiez quotidiennement qu’il n’y ait pas de crottins, de paille ou de déjections d’oiseaux dans les abreuvoirs et les mangeoires. Les nettoyer avec une éponge et un petit seau (l’eau chaude est plus efficace).
Vérifiez le débit d’eau des abreuvoirs automatiques.
  
 
3 : Des clôtures bien entretenues
 
A chacune de vos visites quotidiennes, faites le tour des clôtures :
-Vérifiez que les fils sont bien tendus partout et que l’herbe ne les touche pas (perte de l’intensité des rubans). Les branchements de l’électrificateur doivent également être corrects.
- Les isolateurs doivent être en bon état et fixés solidement sur les poteaux.
  
 
4 : Bien observer le cheval.
 
Il faut vous entraîner à « écouter » le cheval, en le regardant. Grâce à l’observation quotidienne, vous allez comprendre le comportement de votre cheval, ses habitudes, ses souffrances.
Quelques observations utiles : vitesse à laquelle il mange, ses allures, son comportement par rapport aux autres ou à vous, sa posture. 
Il est important de regarder son état général : état de sa peau, ses muqueuses, ses pieds, une éventuelle inflammation, ses dents, ses oreilles…
 
 
5 : Pansage et surveillance des pieds !
 
-Le pansage doit être quotidien pour une bonne hygiène et la détection de petites plaies ou déformations anormales (contractures, inflammation).
Certains endroits stratégiques nécessitent une surveillance accrue, en particulier ceux en contact avec le harnachement et les membres.
Quand vous pansez, n’oubliez pas d’utiliser vos mains. Le toucher permet d’affiner l’observation et de détecter les éventuelles zones de chaleur anormales.
 
- La surveillance des pieds doit être quotidienne (obligatoire avant et après le travail du cheval).
 A l’œil nu, vous pouvez contrôler la symétrie de la pose du fer, du pinçon, mais aussi les éventuelles seimes (entailles sur la paroi).
Au toucher ou au cure-pied, testez la sole et la fourchette. Si elles sont sensibles, soyez vigilant.
Appliquez deux fois par semaine de la graisse (pour la souplesse de la corne, donc son rôle d’amortisseur). Si la fourchette est pourrie (odeur caractéristique !), appliquez du goudron ou de la Liqueur de Villatte pour sécher et assainir.
  
 
Pour le bien-être de votre cheval, il est impératif qu’il ait de la visite tous les jours. S’il vit au box, des sorties au pré sont indispensables pour son moral (mettre des protections aux membres). Le cheval a besoin de s’exprimer librement, se rouler aisément, côtoyer d’autres chevaux, …
Après le travail, des récompenses (carottes, pommes, pain, …) sont gages de bien-être, de compréhension et de complicité.